LE RIRE EST-IL L’EXPRESSION D’UNE COHERENCE?

•Mets tes pieds dans les poches!
•Mais c’est impossible.
•C’était une blague..
•C’est quoi une blague?
•C’est quelque chose qui te fais rire.
•Peux tu me faire rire?
•Tout le monde rit!
•…

IL arrive de ne pas toujours savoir se mettre à la place du rôle, voulu comique, du blagueur.

Pourquoi parfois rions nous, alors que ce n’est pas drôle?

Prenons le cas d’un ami qui rigole d’une situation ou qui vous raconte une histoire que vous ne trouvez pas si amusante que ça.
Ne vous êtes vous jamais surpris entrain de finalement le suivre?
Et si par une alchimie dont seul l’humain en a le secret, vous vous seriez transformé en l’autre, vous mettant tout simplement à sa place, ressentant sa joie.
-Trop simpliste!- me répondrez vous.

Et si la cohérence était alors le secret?
Et si vous étiez capable de ressentir la cohérence de la personne à travers ses mots, ses réponses (ou non réponses!), ses habitudes?

Un rire agréablement partageable.

Et si le rire était tout simplement une invitation?
Ne pensez vous jamais être emmené dans l’univers intrinsèque de son émetteur?
Ce contact humain, si intouchable, si incompris, si ressenti?

Le rire est à différencier du ricanement.

Et si le meilleur des rires était issu de ce voyage, dans la Vie de l’autre? Et si nous nous y étions aperçus?
Et si le rire était finalement la preuve d’un partage de sentiments, d’idées.

Le plus étonnant apparaît lorsque la personne, qui nous fait rire, ressent notre présence dans son intérieur, et avant de le voir se relancer pour une nouvelle, il y a quelque chose qu’il ne veut pas nous dire: Était il compris, était il rassuré voire apaisé, avait-il compris inconsciemment ce lien en lui, en nous et en Nous?

Le rire est issu du ressenti d’une cohérence, la notre, humaine.

Le rire transcende l’Humain annihilant ainsi la plus profonde solitude existentielle et cela d’autant plus qu’il est véritablement partagé.

Il va ressentir notre capacité à apprécier sa cohérence, ça le réchauffe, autant que nous d’y avoir voyagé et de s’y être trouvé.

Le rire nous retrouve, à nous maintenant de le retrouver.

Il est triste  de voir qu’aujourd’hui, beaucoup d’entre nous cachent au fond d’eux même une haine qui a permis à ces comiques à l’humour dit noir d’exister;

L’humoriste génère en général le défoulement des refoulements.

Aujourd’hui comme avant, il nous déshabille d’une tenue que le cadre impose, ainsi l’extériorisation des pulsions a remplacé le clown trébuchant, tombant ou taquinant.

Le mélange sociétique voire classique ne nous permet plus d’accuser un comportement dit rustre.
Quelle sera alors la prochaine étape de ce coté équilibrant l’autre, plus froid et systématisé de ce systématique balancier?
Quelle sera cette évolution, qui induira cet équilibre[?], basée sur la même défensive qui nous a conduit à nous développer physiquement puis mentalement;
.
Quoi qu’en soit sa raison, le rire nous permettra toujours de vivre l’autre, de nous ressentir mutuellement, telle une piqure d’humanité.
.

2 Commentaires

  1. C’est beau, ce que tu dis. 🙂

  2. Ahsoka

    Coucou,
    pas sûr en réalité que ce sentiment de mimétisme ne soit dû qu’au rire.
    J’aurai plutôt associé ça à l’imitation des sentiments, thème évoqué par Spinoza.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :