LE GEANT AU PETIT COEUR.

       Il était une fois, un homme tellement grand qu’un seul de ses pas suffisait pour traverser une route, un chemin.

Il lui arrivait de s’arrêter, mais seulement lorsqu’il pensait ne pas pouvoir faire autrement. La malédiction était telle qu’à chacune de ses haltes il repartait toujours plus grand.

Alors qu’une fois il avait rencontré une personne qu’il aimait terriblement, il en avait sans conscience rejoint sa taille. Certains racontent même qu’il semblait parfois plus petit que la normale. Or le temps et les cœurs s’arrachèrent et le géant, à cette époque bien plus petit, finit seul.

Il ne sût apprécier directement la température qu’il faisait au dessus des nuages et avec sa taille plus petite que la normale il partit loin de là où il avait rencontré son amour. En prenant des chemins toujours plus inconnus, toujours plus petits, jusqu’au jour où il partagea le trou d’une taupe pour la nuit, un chasseur le trouva presque inanimé et le ramena chez lui.

Une fois les soins et le temps pris, ses yeux s’ouvrirent sur l’intérieur d’une immense cabane en bois. Paniqué il tenta de fuir: Une fois à la porte, trop petit pour atteindre la poignée et trop grand pour passer sous la porte il se décida à escalader la chaise près de la table pour atteindre la fenêtre laissée entre-ouverte. Une fois au sommet, la porte d’entrée s’ouvrit et le vieux chasseur entra. Ce dernier prit la parole en des mots rassurants et le géant nain resta.

Les jours passèrent et le géant avait déjà rattrapé le chasseur, puis le dépassa sans attendre. La cabane devenu trop petite le géant reprit sa route.

Il croisa des gens jusqu’à ne plus les entendre pour redevenir ce géant qui en un pas atteignait l’autre ville. Les années passèrent et dans sa solitude il comprit qu’il les parcouraient aussi en un pas.

Un jour, alors qu’il faisait une halte imposée par son cœur devenu trop petit, un enfant vint lui parler.

« Peux tu me poser sur ton épaule que je n’aie plus à crier? »

Le géant s’exécuta silencieusement.

« Comment t’appelles tu? » Demanda l’enfant.

« Quel est ton problème mon grand? » Questionna le géant.

« Comment? Mon problème? À par le fait que tu ne me répondes pas je ne pense pas en avoir. »

« Hmm… »

« C’est vrai qu’à par l’autre garçon à l’école qui m’embête parfois violemment je n’en vois pas ».

C’était la première fois qu’un enfant venait lui parler, il les effrayait avait-il une fois entendu. Le géant le questionna alors sur ce camarade violent.

« Il est idiot c’est tout! » répondu l’enfant!

Le géant souriait, « penses tu vraiment qu’il est né idiot comme tu le dis? »

« Ça, je ne le sais pas, mais je sais que son père… »

Il s’arrêta, le géant ferma les yeux et l’enfant prit en taille une tête de plus.

Tout en prononçant les mots: « géant non! Je ne veux pas! » il grandissait encore d’une tête.

Il était deux fois, un homme tellement grand, qu’un seul de ses pas suffisait pour traverser un chemin, un sentier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :